La spiritualité à laquelle nous appelons est en lien avec Dieu l’Unique, Le Clément et de Toute Miséricorde et Le Créateur de toute chose :

Le préciser est important, aujourd’hui où spiritualité peut être liée à diverses conceptions ou idéologies, mettant parfois Dieu à l’écart ou le niant.

Nous appelons quant à nous à un retour à cette spiritualité effective, basée sur une expression transcendantale, une recherche d’intériorité, de connaissance de soi et de dépassement des limitations de la condition humaine. Le tout avec pour modèle, ceux que Dieu nous a demandés de suivre, Ses Prophètes (que la Paix et la Bénédiction de Dieu soit sur eux tous) et plus spécifiquement le dernier, sceaux de la Prophétie, le Prophète Mohammed.
« Dis: «Obéissez à Dieu et obéissez au messager. S’ils se détournent, …il [le messager] n’est alors responsable que de ce dont il est chargé; et vous assumez ce dont vous êtes chargés. Et si vous lui obéissez, vous serez bien guidés». Et il n’incombe au messager que de transmettre explicitement (son message) » (Sourate Nour, Verset 54).

Cette voie prophétique (Minhaj) est la voie par laquelle il a éduqué ses compagnons et la voie qu’il nous est demandé de suivre.

L’éducation est, selon nous, le moyen par lequel l’Homme peut retrouver son humanité. Humanité qui est cette ordre inné de l’Homme, « qui élève le cœur au rang de principauté et fait de la raison son ministre et de ses sens des serviteurs. Si l’innéité est corrompue, la raison prend le pouvoir et se rebelle contre le cœur et ses valeurs, et cette corruption est celle de la raison philosophique absurde. La corruption de l’innéité peut empirer au point que l’égo prend le pouvoir, assujettissant la raison à ses désirs et anéantissant les valeurs du cœur.».

« Innéité est le mot par lequel je traduis la notion coranique de fitra. Il faut entendre par fitra l’état premier d’intégrité de l’homme dans ses deux capacités de raison, instrument d’investigation du réel extérieur, et du cœur, récipient de sentiment, miroir de vérité. Cette vérité, révélée à notre père Adam, est transmise à l’homme à travers le même canal d’hérédité par lequel il reçoit la vie. L’innéité est l’état d’intégrité première que l’érosion au contact du monde plein d’exigences et de facteurs de corruptions altère. Les Prophètes de Dieu ont relancé à leur époque cet appel adamique oublié ou déformé de génération en génération. Le Prophète dernier, Mohammed que Dieu répande sur lui Sa bénédiction, a apporté à l’humanité, pour la durée de la vie humaine sur cette terre, le message définitif de libération correspondant aux aspirations de l’innéité de l’homme. » (Imam A.Yassine).
Dieu dit : « Dirige tout ton être vers la religion exclusivement [pour Dieu], telle est la nature que Dieu a originellement donnée aux hommes ; pas de changement à la création de Dieu. Voilà la religion de droiture ; mais la plupart des gens ne savent pas. » (Sourate Rum, Verset 30).

S’éduquer, et s’élever spirituellement, intellectuellement et au niveau du comportement ; le faire en bonne compagnie. Cet appel à l’éducation se base sur un appel au repentir sincère, en compagnie d’un groupe aux hautes aspirations, car avant d’ être un moyen qui organise notre mouvement sur terre, le groupe doit être un creuset qui soigne les maladies de nos cœurs et un tremplin pour notre ascension vers les plus hauts degrés de la piété.

Aujourd’hui, ce retour vers l’éducation spirituelle, intellectuelle et comportementale, avec ce compagnonnage vertueux devient vital pour l’Homme soucieux de son devenir et de celui de l’Humanité.

L’éducation est une entreprise de longue haleine. Tel un agriculteur actif, le cheminant doit retrousser ses manches pour travailler la terre de son cœur, sa vie durant.